Identification OPAC
Mon compte

Réseau des médiathèques de Clamart

 

Debussy

Debussy à la lettre : centenaire de la mort de Debussy

A comme Achille, le deuxième prénom du compositeur.

B comme Billet. Un billet de 20 francs à l’effigie de Claude Debussy a été mis en circulation par la Banque de France en 1981 (il a été retiré à l’arrivée de l’euro en 2001).

C comme Chausson (Ernest) : le compositeur prend Debussy sous sa protection et lui offre son aide financière de 1893 à 1895.

D comme Durand : en 1905, Debussy signe un contrat d’exclusivité avec cette maison d’édition.

E comme Estampes et Etudes, pièces respectivement créées en 1903 et 1915.

F comme Fauré (Gabriel) : à l’image de Gabriel Fauré, une part importante de l’œuvre de Claude Debussy a été créée pour le piano.

G comme Gamelan, instrument javanais qu’il découvrit lors de l’Exposition Universelle de 1889 et qui lui fit forte impression. Il s’en souviendra dans la composition de certains de ses 24 préludes.

H comme Hommage à Rameau, l’une des pièces d’Images. Claude Debussy vouait une véritable admiration à ce compositeur : « La musique française, c’est la clarté, l’élégance, la déclamation simple et naturelle […]. Couperin, Rameau, voilà de vrais Français ! »

I comme Impressionnisme (musical) : Claude Debussy fut le plus grand représentant de la musique impressionniste bien qu’il détestât cet épithète. Tout comme les peintres, Debussy créa en musique de nouvelles théories de lumière et de couleur et chercha à capter des impressions fugitives, des humeurs. Chez Debussy, musique et peinture correspondent constamment… Le compositeur puise d’ailleurs à plusieurs reprises dans le vocabulaire de la peinture pour trouver les noms de ses œuvres (Estampes, 1903 ; Images, 1905 et 1907).

J comme (Boîte) à Joujoux : Debussy composa ce ballet pour enfants en 1913. Il était dédié à sa fille Claude-Emma, dite « Chouchou ».

K comme Kabbalistique. Debussy, avec Erik Satie, fit partie de l’ordre kabbalistique de la Rose-Croix, associée à la franc-maçonnerie.

L comme (Chevalier de la) Légion d’honneur : Debussy l’obtient en 1903.

M comme (La) Mer, l’une de ses œuvres les plus connues, composée entre 1903 et 1905.

N comme Nocturnes. Le projet initial est né de la vision de tableaux du peintre américain James Whistler, que Debussy appréciait. Composés entre 1897 et 1899, les trois nocturnes sont Nuages, Fêtes et Sirènes. Les deux premiers nocturnes furent créés le 9 décembre 1900 à Paris aux Concerts Lamoureux, l'œuvre entière le 27 octobre 1901.

O comme Opéra. Debussy n’en a achevé qu’un seul : Pelléas et Mélisande (composé entre 1893 et 1902).

P comme Prélude à l’après-midi d’un faune, une autre de ses œuvres parmi les plus connues, composée entre 1892 et 1894. De nombreux musicologues s’accordent à dire que cette œuvre constitue le premier jalon de la musique savante moderne.

Q comme Quarte et Quinte : Debussy, séduit par les musiques d’Extrême-Orient, les a utilisés, avec la gamme pentatonique et les dissonances, pour renouveler le langage musical de son époque et créer des compositions audacieuses.

R comme (Grand Prix de) Rome : Claude Debussy l’obtient en 1884 pour sa cantate L’enfant prodigue.

S comme Saint-Germain-en-Laye, la ville dans laquelle il est né. Sa maison natale, située 38 rue au Pain, a été transformée en un musée qui lui est consacré.

T comme Texier (Marie-Rosalie, dite Lilly), mannequin dans une maison de haute-couture, et qui fut sa première épouse.

U comme (La chute de la maison) Usher est un opéra inachevé en un acte et deux scènes que Claude Debussy composa sur son propre livret, inspiré de la nouvelle homonyme d'Edgar Allan Poe. Il travailla à sa partition de 1908 à 1917, mais ne l'acheva jamais.

V comme Villa Médicis : Debussy y séjourna de 1884 à 1887 et s’y fit la réputation d’un élève indocile et bizarre : « Ce pensionnaire, nous le signalons avec regret, semble aujourd’hui se préoccuper uniquement de faire de l’étrange, […] de l’incompréhensible, de l’inexécutable ».

W comme Wagner : comme tous les jeunes compositeurs amoureux de la musique romantique des années 1880, Debussy fut d’abord « wagnérien ».

X : Debussy collectionna les relations amoureuses et fut maintes fois infidèle : la soprano Marie Vasnier, Gabrielle Dupont , la chanteuse Thérèse Roger, Lilly Texier, avec qui il se marie en 1899 et qu’il finit par tromper avec Emma Bardac, la mère de l’un de ses élèves…

Y comme Ysaÿe : le célèbre quartette interpréta le Quatuor à cordes en sol mineur du compositeur en 1893.

Z comme Zuleima, une œuvre composée par Debussy entre 1884 et 1887 mais malheureusement perdue.

RR

piano 801707 1920

Retrouvez notre sélection « Debussy à la lettre »

Sélection Debussy à la lettre

Carrousel OPAC

Cliquez-ici pour consulter la sélection complète.