Identification OPAC
Mon compte

Réseau des médiathèques de Clamart

 

Un coup de coeur tout en équilibre.

 Le Funambule - James Marsh. Diaphana films, 2008.

Philippe Petit est un artiste funambule autodidacte, avec tout ce que le terme « artiste » implique ; liberté de pensée, poésie loufoque, folie au coin de l'œil, et dans son cas ; pensées tournées exclusivement vers l'objectif à atteindre. Il apprend seul au départ puis rapidement il entreprend des traversées entre des monuments et des sites mondialement connus.

Un jour, une idée incroyable le saisit lorsqu'il apprend la construction des deux gigantesques tours que sont le World Trade Center : traverser entre les deux gratte-ciel, sur un fil, tout simplement. Dès lors l'obsession ne le quitte plus. Guettant au fil des mois l'avancée de leurs constructions, il met au point un plan complètement fou. Ses amis, entraînés dans son sillage, lui sont totalement dévoués. Des mois de réflexions, d'hypothèses, d'essais, d'erreurs, de tentatives sont nécessaires à la mise au point de l'événement le plus audacieux de leurs vies à tous.

Le 7 août 1974, après des péripéties dignes des polars les plus absurdes, c'est avec une élégance magnifique qu'il entame sa traversée. Chacun retient son souffle. Des minutes incroyables.

Le prix de cet exploit semble bien cher pourtant, en tout cas pour ses amis. En effet les témoignages que nous livrent ses complices nous laissent une impression de vide vertigineux entre lui et eux. C'est sans retenue qu'ils ont foncé tête baissée dans cette poétique folie, à aucun instant ils n'ont douté du funambule... C'est pourtant sans complexe et avec un naturel désarmant qu'il s'est éloigné d'eux, subitement. Laissant le spectateur ébahi.

Que retenir de ce film étrange ?

Juste la beauté de la folie.


ACB