Identification OPAC
Mon compte

Réseau des médiathèques de Clamart

Le Réseau

Petite histoire du Réseau

  • Imprimer
  • E-mail

La première bibliothèque de Clamart voit le jour en 1869 rue du Trosy grâce au legs de 200 volumes issus de la bibliothèque personnelle d’Adolphe Schneider. Il affirmait ainsi attacher « autant d’importance au développement des facultés intellectuelles des populations qu’à leurs besoins matériels et estimait qu’avec le pain et les soins, l’instruction était la chose la plus indispensable à l’homme ».

La bibliothèque est alors entretenue au moyen de dons de particuliers en argent et en livres ainsi que par des subventions du Conseil Général. Jusqu’en 1876, la bibliothèque est peu fréquentée. Le Maire de Clamart, Jules Hunebelle (1856-1900), fait don de 336 volumes à la bibliothèque, il fait imprimer et distribuer gratuitement le catalogue des ouvrages qu’elle contient. En 1885, Adolphe Schneider fait un nouveau legs de 409 livres et Gustave Olivier 213.

En 1903, elle posséde 3462 ouvrages.
Le prêt est alors gratuit pour tous et l’établissement ouvert les mardis, jeudis et samedis de 20h à 21h30. On peut emprunter au maximum deux volumes durant quinze jours. Pour cela, il faut avoir plus de 18 ans ou alors avoir l’autorisation de ses parents et être muni de son livret de prêt.

En 1931, la bibliothèque compte 7 000 documents.
En 1948, la bibliothèque déménage avenue Jean Jaurès. Avec l’aménagement de la Cité de la Plaine, la commune envisage la création d’une bibliothèque dans le Haut Clamart. Petit à petit, le quartier va être desservi par de multiples équipements culturels.


En 1965, La Joie par les Livres, bibliothèque pour enfants conçue comme un théâtre rond, s’installe dans la Cité de la Plaine, rue de Champagne.


La bibliothèque du Jardin Parisien ouvre ses portes dans les années 1970, permettant à la population de ce quartier de disposer d’un équipement culturel.

 
En 1972, est créée la bibliothèque de la Garenne permettant ainsi à l’ensemble du Petit Clamart d’être couvert par un réseau de lecture publique. Deux préfabriqués sont installés rue d’Auvergne. L'un servait à l’équipement des documents et l’autre aux services de prêt. Les deux équipements seront détruits par la foudre au début des années 1980.


En 1979, la bibliothèque de la rue Jean Jaurès déménage au deuxième étage du centre administratif juste à côté de la Mairie et une discothèque se met en place au cinquième étage.


En 1982, la bibliothèque de la Fourche est créée et trois ans plus tard, c’est au tour de celle de la Plaine.
S’ajoute à ces équipements, un bibliobus qui circule dans les lieux isolés de la commune à partir de 1972 et jusqu’en 1996.

Dans le début des années 1990, des BCD (Bibliothèque Centre Documentaire) sont mises en place dans les écoles éloignées des bibliothèques.

 
En 1997, le Conservatoire de la ville de Clamart emménage dans un bâtiment neuf près du stade Hunnebelle et accueille la discothèque.

 

Ce réseau va perdurer jusqu’en 2004, au moment où un projet de médiathèques est envisagé, proposant au prêt plusieurs supports (livres, CD, DVD...).